Opéra Pagaï est un collectif à géométrie variable selon les projets. Depuis la création de la compagnie en 1998 à Bordeaux, nous avons pris l’espace public comme champ d’investigation principal et avons choisi de nous affranchir des habituels formats de lieux et de représentation.

Nous pouvons choisir d’agir sur la population non prévenue par des interventions urbaines au long cours, comme nous pouvons embarquer le public dans des propositions théâtrales  « hors les murs » hors normes, des épopées qui peuvent durer jusqu’à une nuit dans une vallée toute entière. Ces endroits à dimensions variables que sont les territoires urbains ou ruraux sont pour nous des espaces de liberté, des terrains d’expérimentation sans cesse renouvelés.

Nos créations en espace public sont toujours contextuelles en cela qu’elles sont écrites en prenant en compte à la fois la réalité physique, géographique, architecturale d’un territoire, mais aussi sa dimension culturelle, humaine, sociale (les deux étant bien entendu liés). Nous aimons étudier chaque ville et ses singularités, partir à la découverte de son « patrimoine humain », dénicher dans l’anodin, le singulier et l’universel. Nous nous posons toujours la question : qu’avons-nous à dire ici, que nous n’aurions pas à dire ailleurs ?

Site en construction

Maniant l’ambiguïté entre le véritable et le factice, nous introduisons de la fiction pour révéler la réalité, nous jouons le décalage pour remettre en question l’évidence. Nos propositions ébranlent les certitudes pour éveiller la curiosité et susciter réflexion et émotion chez celui qui regarde, spectateur ou habitant.

En investissant espaces publics et lieux privés, entre théâtre et faux semblants, revendiquant tendresse et impertinence, nous créons à partir du vivant pour garder les yeux ouverts.